Retour de couches, usure du couple, anxiété passagère, différentiel de libido: parfois, au lit, on a moins envie (moins que l’autre, ou moins que d’habitude). On préférerait encore remplir sa déclaration d’impôt ou entamer une collection de boîtes de camembert. Est-ce un drame? Si on croit aux contes de fées, à une synchronisation sexuelle parfaite, tombée toute crue du ciel, oui, absolument. Mais si vous n’êtes ni belle ni bête, ni crapaud ni petite sirène, les libidos non ajustées sont plus que normales: elles sont inévitables – sauf incroyable alignement des planètes.