Jean Debonneville a d'abord fait carrière dans la distribution de boissons et d'électronique.

Mais, partisan des apprentissages précoces, il a aussi investi un temps considérable à enseigner, à lire et à compter à son fils, bien avant l'âge scolaire.

Un peu plus de vingt ans plus tard, le fils en question, premier de classe devenu entrepreneur à Hongkong, fonde avec son père une société qui propose aux parents le savoir-faire didactique qui lui a si bien profité. Le prochain séminaire Edukey sur «L'apprentissage précoce» aura lieu le 11 mars (500 fr. pour une personne, 900 fr. pour un couple)*

Le propos d'Edukey est de «prévenir l'échec scolaire», notamment en alphabétisant les enfants selon la méthode syllabique. Cette tactique pour «court-circuiter» la très contestée méthode globale a été développée en France. Mais elle n'aura bientôt plus de raison d'être dans l'Hexagone: dès la rentrée 2006, par ordre ministériel, on y revient, au b-a ba.

* Rens. 021 310 39 69 contact@edukey.net