Il était solitaire. Du genre à attirer les railleries. Et, tout américain de souche indienne qu'il était, il admirait le Führer: «Je pense que j'ai toujours porté une grande admiration à Hitler, à ses idéaux, à son courage.» Voilà ce qu'écrivait Jeff Weise, le jeune homme qui a tué neuf personnes, dans le Minnesota, lundi, avant de retourner son arme contre lui.

Selon l'agence KRT qui a mené des recherches sur Internet, Jeff Weise avait pris le pseudonyme de NativeNazi (indien nazi). Et tenait des propos comme ceux-ci: «On m'a appris que les nazis étaient le diable, et que Hitler était le pire d'entre eux. Bien sûr, je ne l'ai pas cru. En lisant les idéaux du troisième Reich, j'ai compris que les nazis faisaient vraiment ça pour le mieux.» Dans son passé, l'adolescent semble avoir manifesté d'autres signes de déséquilibre, racontant dans ses e-mails avoir été soupçonné d'organiser des tirs dans son école, le 20 avril, anniversaire de Hitler. Jeff Weise avait aussi développé une lourde haine contre le système scolaire, affirmant que ses professeurs s'opposaient à ses idées et que les Indiens avaient été endoctrinés par l'instruction dispensée à l'école.

Red Lake, réserve indienne reculée du Minnesota. C'est là que vit la tribu des Chippewa, avec ses 9400 membres plutôt isolés – 39% des familles vivent au-dessous du seuil de pauvreté. C'est là que le drame a éclaté. Sans que l'on sache encore pourquoi, l'adolescent, âgé de 15 ou 17 ans selon les versions, ouvre le feu sur son grand-père, un policier et sur sa compagne. Armé d'un fusil et d'un pistolet au moins, il se dirige vers son école. Jeff, qui a l'habitude de s'habiller en noir et dont le père s'était suicidé, tire successivement sur un gardien et une bonne douzaine de jeunes gens. Il fait sept victimes, toutes travaillant dans la même classe, et une bonne dizaine de blessés. Les témoignages racontent qu'il aurait pointé son arme sur un de ses camarades, avant de la détourner de celui-ci, de sourire, et d'abattre un autre camarade. Réfugié dans une salle, NativeNazi aurait échangé des coups de feu avec la police, avant de se donner la mort.

Ce massacre dans une école est le plus meurtrier depuis l'affaire du lycée de Columbine, dans la ville de Littleton (Colorado, ouest) le 29 avril 1999, qui avait traumatisé les Etats-Unis et suscité un vif débat sur les armes à feu. Deux adolescents de 17 et 18 ans, Dylan Klebold et Eric Harris, avaient alors tué douze lycéens et un enseignant avant de se suicider.