«Même si l’on ne peut pas véritablement parler d’une crise, la génération des moins de 30 ans remet vivement en cause la notion d’autorité. Loin d’être outrancière et excessive, sa réaction cible de manière très pragmatique des sujets de la vie quotidienne. Un nouveau modèle de relation en émerge.