Son truc à elle, c’est de défendre les hommes accusés d’agressions sexuelles. Avec Harvey Weinstein, elle peut accrocher un beau trophée à son tableau de chasse. Donna Rotunno, 44 ans, n’est pas une avocate très connue aux Etats-Unis, en dehors de son fief de Chicago. Mais elle compte bien y remédier, en jouant un rôle clé dans le très médiatisé procès de l’ex-producteur de Hollywood, accusé par plus de 90 femmes d’agressions sexuelles et de viols.

Lire aussi l’éditorial: Harvey Weinstein, #MeToo et l’effet domino