Ma chienne ne m’a pas encore dévoré. Elle n’a jamais attaqué personne, sauf Flup, un loup de Tchécoslovaquie qui fait trois fois sa taille et qui lui avait piqué son bâton – depuis cet acte de pur courage, elle est mon héroïne. Sinon, Kimbelle n’est pas agressive. Elle n’a quasiment jamais fait de bêtises. Elle est aussi sage que son ventre est soyeux. Elle est plus sentimentale qu’intelligente. Ce qui me permet d’affirmer qu’elle possède un haut quotient émotionnel! Je l’aime surtout parce qu’elle aime les gens que j’aime. Bon, elle est un peu craintive – mais ne suis-je pas dénué de tout courage? Elle est têtue mais cela lui fait des jolis plis sur le front. Elle est gender fluid puisque, dans la rue, les gens la prennent pour un jeune mâle. C’est un spécimen de pure race, mais elle n’y peut rien. Et elle n’est pas essentialiste, ni grossophobe, ni LGBTplus-phobe. Elle pète mais cela lui confère une signature olfactive. Je la trouve d’une beauté sidérante. Elle est polyamoureuse. Bref, ma chienne est mille fois mieux que moi.