Alicante, Barcelone, Palma de Majorque et Rome une fois par jour, Nice deux fois par jour: entre le 20 et le 30 juin, EasyJet lancera cinq nouvelles lignes depuis Bâle-Mulhouse-Freiburg. Et la compagnie à bas prix annoncera en avril encore trois à cinq destinations supplémentaires. Ce feu d'artifice de vols directs était attendu, depuis que la compagnie a décidé de faire de l'aéroport de Bâle une nouvelle base opérationnelle (LT du 19 mars). Mais Bâle ne savait pas jusqu'à mardi où la compagnie à bas prix allait l'emmener. Trois A319 stationneront à Bâle dès juin. Cette expansion permettra la création de 190 emplois directs et quelque 200 emplois dans les services d'assistance. Une aubaine pour l'aéroport qui, grâce également à une augmentation de ses vols charters de 25%, pourra ouvrir son Terminal Sud, achevé en 2003. A part Palma, les destinations EasyJet au départ de Bâle sont aussi desservies au départ de Genève. «Les deux aéroports ont des bassins de population différents et nous avons toujours pensé qu'il y avait de la place pour deux bases EasyJet en Suisse», explique Philippe Vignon, porte-parole de la compagnie.