Lors d’un entretien qu’il menait dans le cadre de recherches sur la mobilité des Suisses, Vincent Kaufmann, sociologue à l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne, avait été surpris par le ton de son interlocuteur. «Alors que je lui posais des questions, il m’a répété une dizaine de fois «c’est une voiture de gros porc». J’ai fini par comprendre qu’il parlait des SUV. Une telle violence verbale, c’est presque inquiétant», raconte celui qui est aussi directeur scientifique du Forum Vies mobiles.