Entre L’art de vivre à Marrakech et Le bricolage de A à Z, une nouvelle espèce de livres domestiques émerge sur les étals des libraires: l’écologie à la maison. Ou la maison dans l’écologie. C’est selon. Sans images d’intérieurs lointains pour faire rêver, ni mode d’emploi pour rendre service, mais avec un expert-coach pour apprendre au lecteur des éco-gestes qui vont sauver la planète, ces ouvrages poussent un peu partout dans les rayons, cherchant leur place entre architecture, nature, jardin et bricolage. Quand ils ne squattent pas à eux tout seuls une tête de gondole dans les supermarchés du livre, preuve de la santé envahissante de cette branche éditoriale qui ne manque ni de gourous ni de disciples. Une nouvelle religion domestique est-elle née?

«Peut-être, oui, admet-on chez Aubanel, éditeur français qui met, depuis peu et comme beaucoup d’autres, une bonne partie de ses œufs dans le panier écolo. En moins d’un an, cette maison, autrefois plutôt versée dans le terroir et le livre illustré, a publié une demi-douzaine de titres à forte coloration verte. Elle ne compte pas s’arrêter là en 2009. Ainsi de son Coaching écolo*, dans la nouvelle collection éponyme: le coach-architecte, le coach-jardinier et le coach-chargé-de-mission-pour-l’environnement y livrent tour à tour une attitude, une prise de conscience touchant à l’ensemble de la sphère domestique, du tri des déchets à la construction de la villa. Aux lecteurs ensuite d’interpréter les préceptes et de se comporter «juste».

«La mode du coach a été lancée par des émissions télé à succès comme D&co sur M6, où la présentatrice est une pro qui relooke les maisons de gens ordinaires. Mais se payer un coach en vrai est très cher: le livre de coaching permet d’offrir les conseils de spécialistes au plus grand nombre. Et cela même dans un domaine aussi complexe et scientifique que l’écologie», précise Sophie Gallet, du service de promotion chez Aubanel.

Démocratiser l’écologie en l’amenant dans la sphère privée, voilà la grande idée de ces publications à tranche verte. Lesquelles, curieusement, ne brillent pas toujours par leur sens pratique. «Il y a une idéologie derrière l’écologie et même dans un livre qui se veut pratique, cela se sent; il n’y a pas de solutions toutes faites dans ce domaine, pas de recettes, mais un comportement à adopter, une responsabilisation des gens», explique-t-elle. Tout en reconnaissant, par-delà la conviction de participer à l’édification d’un monde meilleur, que le vert est un créneau commercial simplement incontournable en ce moment: «La demande est très forte.»

«Il ne se passe pas une semaine sans qu’un livre sur ce thème de l’écologie grand public paraisse, note David Rossi, de la librairie d’architecture Archigraphy à Genève. J’ai un rayon écologie depuis toujours, mais c’était, jusqu’à récemment, un domaine spécialisé, réservé aux professionnels. Puis cette thématique a explosé ces deux derniers semestres, dans la foulée du Grenelle Environnement en France, un peu avant dans les pays anglo-saxons.» Aujourd’hui? Un grand fourre-tout, où le très pointu côtoie le livre de belles images, «d’ailleurs souvent sans aucune utilité pratique, au grand désarroi des clients qui pensaient remplacer l’architecte par un ou deux bouquins».

Mais alors qu’est-ce qui fait vendre? Pas besoin d’allonger ce nouveau lecteur vert sur le divan pour en sonder les moteurs: ils carburent autant à la culpabilité qu’au rêve de la cabane au milieu de rien. Quels parents oseraient en effet passer à côté de Une chambre d’enfant saine et écologique (Ed. Ulmer, janvier 09) ou, encore plus voyou, du très perrenoudien J’attends une maison (Ed. La Pierre verte)? «Celui-ci est parmi les plus complets et aussi les plus dogmatiques, s’amuse David Rossi, qui l’a en rayon depuis des années. Il en est à sa cinquième édition, imprimé sur papier recyclé et cite nommément les entreprises écolo-bio fiables.»

Du pur et dur donc, mais qui n’échappe pas au plus fort des paradoxes de cette littérature, qui continue de prendre la villa individuelle pour modèle absolu de l’habitat écologique. Alors même que tous les scénarios d’urbanisation voient en elle la nouvelle gangrène du territoire et de l’environnement. La villa écolo serait-elle le prix à payer de l’écologie pour tous?

Coaching écolo, Clara Delpas et Michel Reuss. Ed. Aubanel. Une chambre d’enfant saine et écologique, Corrine Bullat. Ed. Ulmer. J’attends une maison, Ed. La Pierre verte. Home écolo chic, Ed. Fleurus, 09.08. Petites maisons en pleine nature, Ed. Links. Maisons naturelles, Ed. du Toucan. Des maisons écologique, Ed. Aubanel. La maison écologique un choix d’avenir, Ed. Rustica. Maisons écolo, Ed. du Chêne. Le b.a.-ba de l’habitat écologique, Ed. Rustica L’architecture écologique, Ed. Le Moniteur (livre pour les professionnels) Revue Ecologik