Harcèlement 

Ligue du LOL: deux journalistes des «Inrocks» ont été licenciés

Alors que leur mise à pied avait déjà été prononcée le mois dernier, David D. et François-Luc D., rédacteur en chef et rédacteur en chef adjoint des «Inrockuptibles», ont été licenciés cette semaine pour faute grave, annonce «Libération»

L’affaire de la Ligue du LOL connaît un nouveau rebondissement ce vendredi. Le magazine culturel français les Inrocks vient de licencier deux membres de sa rédaction en chef, David D. et François-Luc D., révèle le journal Libération sur son site. Les deux hommes avaient préalablement été mis à pied par la direction le 8 février dernier.

Peu de temps après les révélations de l’existence de la Ligue du LOL, David D. s’était publiquement excusé sur les réseaux sociaux. L’homme avait reconnu deux canulars téléphoniques, expliquant ne pas deviner «l’ampleur et les traumas subis».

D’après les informations recueillies par le journal français, la direction aurait notamment justifié ces licenciements par «l’impact négatif qu’a eu l’affaire sur l’image du journal et la crédibilité journalistique des intéressés».

Lire également: La Ligue du LOL donne la nausée

C’est la cellule Check News de Libération, qui a révélé l’existence de ce groupe Facebook privé: soit une trentaine de journalistes et communicants, accusés d’avoir harcelé d’autres journalistes et blogueurs, en particulier des femmes et des militantes féministes, dans le petit milieu du Twitter parisien du début des années 2010.


A la demande de l'une des personnes citées, cet article a été modifié le 7 octobre 2019.

Publicité