Religion 

L’imamat féminin, concentré des paradoxes de l’islam 

En Suisse, plusieurs femmes imams brisent un tabou en menant la prière devant un parterre mixte. Contre la recommandation du Conseil central islamique de Suisse pour lequel «il est plus adapté que la femme se positionne derrière l’homme»

Elle a voulu rendre l’islam «vivable et adapté au XXIe siècle». C’est ce qui a conduit Jasmin el-Sonbati à devenir parmi les premières femmes en Suisse à organiser et guider des prières musulmanes mixtes. La première se déroule à Berne, en 2013, inspirée par des musulmans progressistes londoniens. Depuis, cette Bâloise de 59 ans a fondé «Offene Moschee Schweiz» (Mosquées ouvertes de Suisse), qui réunit un petit groupe de musulmans libéraux en Suisse alémanique.

Lire aussi: Dans les églises, mosquées et synagogues de Suisse, les femmes se battent pour l’égalité