«Cela fait quelques années que je n’avais pas vu une technologie encore naissante qui donne envie d’appeler ses amis pour leur dire: «Il faut que tu voies ça.» Le journaliste américain Casey Newton n’a pas caché son admiration, voire sa stupéfaction, dans sa newsletter du 10 juin, consacrée à Dall-E. Ce projet de recherche fascine, car il est capable de créer une image à partir d’une simple description textuelle. C’est «l’artiste d’intelligence artificielle [IA] qui pourrait changer le monde», a titré Alex Kantrowitz, un autre auteur de newsletters tech qui, comme Casey Newton, a pu tester ce logiciel, dont la deuxième version a été lancée en avril (la première, datant de janvier 2021, était moins évoluée).