Couples atypiques (3/5)

Du lit au labo, ensemble, c’est tout

Chantal et David ne se quittent jamais ou presque et partagent vie privée et vie professionnelle. Une épreuve? Pas sûr!

Travailler avec la personne qu’on aime. Partager les joies et les peines d’un métier et se retrouver le soir dans l’intimité. L’idée vous fait hurler? Dans leur jolie maison posée au pied du Salève, à quelques kilomètres de Genève, Chantal et David ne paraissent pas traumatisés. Au contraire. Il fait grand beau, les deux sportifs viennent de courir ensemble comme ils le font chaque matin, et ils s’apprêtent à descendre en ville, dans leur laboratoire de La Praille, pour entamer la production de leurs articles bio. En solitaire. Car non seulement le couple partage le même quotidien professionnel, mais en plus, les deux concepteurs d’une nutrition bio inédite opèrent seuls au monde, en tête à tête… Leur clé secrète pour ne pas imploser? La gestion des émotions.

Ils respirent. Et prennent du recul. Rient aussi parfois de leurs coups de sang quand une plaque glisse et s’écrase au sol. «Je déteste le gaspillage, prévient David. C’est surtout dans les moments de fabrication que le ton peut monter.» Car, oui, la première question qui vient aux lèvres quand on croise un couple qui fait tout ensemble, c’est: «Comment arrivez-vous à vous supporter?» David et Chantal sourient. Ils peuvent, car ils ont déjà de l’ancienneté. Trois ans qu’ils produisent la barre santé E’Cubes d’Almondgy, qui boude le sucre et repose essentiellement sur la graisse et des nutriments pour plus d’efficacité. «L’énergie basée sur le sucre entraîne une stimulation rapide, d’une durée limitée, commente David, ex-adepte de l’ultrarunning. A l’inverse, l’énergie basée sur la graisse est quasiment illimitée et favorise une santé optimale.»

La solution? Une même passion!

La réponse est là: si les deux époux ne s’épuisent pas dans cette aventure professionnelle fusionnelle, c’est parce qu’ils partagent la même passion: faire du bien aux autres avec ce qui leur fait du bien. «En 2012, lorsque David a imaginé commercialiser la barre à base d’amandes et d’œufs, j’ai tout de suite soutenu le projet et l’ai aidé à trouver des parfums intéressants. J’adore essayer de nouvelles recettes!» se souvient Chantal, avec son délicieux accent italien originaire du Tessin. «Je suis professeure de yoga. Quand j’ai réalisé que je n’arrivais plus à donner quinze heures de cours par semaine, je me suis aussi lancée dans l’affaire, tout en maintenant un enseignement de sept heures hebdomadaires. Au début, j’ai un peu flotté. Je n’ai pas immédiatement réussi à m’habituer à cette activité très prenante qui demande de penser à tout, de la production à la vente, en passant par le financement, le partenariat et la promotion. Mais, aujourd’hui, on est tous les deux dans le bain et on nage plutôt bien!» constate la jolie quadragénaire.

Une nouvelle philosophie de production

C’est que les deux partenaires sont très amoureux. Lorsque David et Chantal se sont rencontrés en janvier 2005, à Zurich, dans une fête que donnait la multinationale américaine qui les employait, le coup de foudre a été immédiat. Ils étaient tout deux mariés, mais, dès la première danse, la complicité a été si intense que sept mois après, ils vivaient ensemble. Leur boîte les a ensuite envoyés à Londres et à Chicago avant que le rêve américain se termine, fin 2010. «On a joué les bons soldats pendant vingt ans et on s’est fait déposer. Ça fait réfléchir au sens de la vie. Depuis, on cherche une alternative à ce principe de production intensive et éthiquement discutable», détaille David, qui recourt au mouvement Slow money pour le financement de son entreprise.

Le soir, c’est off

D’accord pour la philosophie et le bien-être commun, mais comment protègent-ils leur couple quand travail et loisirs sont ainsi mélangés? «Après le souper, on décroche vraiment. On regarde des films ou on voit des amis, mais on essaie de ne pas parler de notre produit», répond David. Qui reconnaît quand même que chaque fois que quelqu’un le lance sur le sujet, congé ou non, il ne se fait pas prier. «C’est sûr qu’on est habités par cette aventure qui nous a demandé beaucoup de sacrifices et n’est pas encore aussi rentable qu’on le souhaiterait. En plus des barres santé, on propose un kit pour faire du pain aux amandes et un petit-déjeuner à base de noix et de graines. On élargit notre offre, en veillant à la qualité.»

On l’aura compris, David parle plus volontiers de ses produits que de sa vie. Chantal prend le relais: «Notre chance, c’est de toujours avoir suivi des séminaires de développement personnel, avec gestion des émotions. Dès que quelque chose nous contrarie, on est capables d’en parler.» D’autre part, le duo aime se documenter, découvrir de nouvelles manières de penser et de se dépenser. «On est plutôt joyeux et de bonne humeur, résume Chantal, ça nous aide à ne pas nous sentir envahis quand on passe un week-end entier dans une manifestation sportive à présenter nos produits sans trop de succès!»

«On comprend les soucis professionnels de l’autre»

Mais comment se surprennent-ils, alors, puisqu’ils partagent presque tout? «Chaque matin, quand on court, on écoute des podcasts différents. Du coup, on se raconte ce qu’on y a appris et on échange à ce sujet, ça nous nourrit.» Et ils ne sont pas toujours sur le même front professionnel. Chantal privilégie la création, alors que David est performant dans le démarchage et les business plans. «Si on y réfléchit, conclut Chantal, on a l’avantage de connaître la réalité professionnelle de l’autre et de comprendre ce qui peut le préoccuper. Et quand on réussit une bonne affaire, comme la récente entrée de nos produits aux Hôpitaux universitaires genevois, on se réjouit à deux. Donc le couple en profite aussi!» Et si travailler avec la personne qu’on aime ressemblait finalement à un petit paradis?


Pour creuser

Les 3 secrets d’un couple qui travaille ensemble. «Je travaille avec mon conjoint», «J’ai monté une boîte avec ma chérie», «Mon associé et compagnon…» Autant de phrases qui provoquent chez les interlocuteurs du blog Expectra un certain nombre d’interrogations: «Ce n’est pas trop dur? Comment faites-vous pour séparer vos problèmes personnels de votre travail? Le soir, vous parlez boulot?»

Travailler ensemble pour le meilleur et pour le pire. Vivre et travailler à deux fait le bonheur des uns et le cauchemar des autres. Comment concilier vie privée et vie pro? Les conseils du site Toutpourchanger.


Episodes précédents

Publicité