Camille est un petit hérisson bougon. Ses parents et sa sœur lui tapent sur les nerfs, alors lorsqu’ils ont le dos tourné, il décide de quitter la maison. Sur sa route, il rencontre une série d’animaux: un poulain adopté, une grenouille élevée par une reinette célibataire, un veau qui a deux papas… tous sympathiques et par ailleurs très heureux. En rentrant chez lui, le hérisson comprend qu’il n’y a pas de famille idéale – seulement des familles qui s’aiment. Relayé sur les réseaux sociaux de la ville de Lausanne le mois dernier, Camille veut une nouvelle famille, conte de Yann Walcker et Mylène Rigaudie, illustre en couleurs pastel un message: d’innombrables schémas familiaux existent, et aucun n’est plus valable qu’un autre.

C’est justement cet appel à l’ouverture et à la diversité que souhaitait relayer le Bureau lausannois pour les familles en publiant cette vidéo à l’occasion de la Journée internationale de la famille et celle contre l’homophobie, qui ont toutes deux lieu en mai. «Pour dire que la ville réfléchit à ces questions et à ces familles avec, en toile de fond, l’engagement de la municipalité en faveur du mariage pour tous», souligne Claire Attinger, responsable du bureau.