J’écris cette chronique. Et elle boude. A chaque fois que je sors mon laptop, que je déplie mon tapis de yoga ou que j’entreprends une activité dont ma chienne se sent exclue, c’est la même chose. Elle boude.