Volontairement provocateur. C’est ainsi que Ralph Müller qualifie le ton de ses vidéos sur YouTube. Durant le semi-confinement, cet assistant doctorant en français moderne à l’Université de Genève s’est essayé à un nouvel exercice: la critique de phénomènes sociétaux à grand renfort de références littéraires, philosophiques et linguistiques. Et ça marche.