Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire

SANTE

Mannequins, maigres et en plus boucs émissaires?

L'interdiction de défiler aux mannequins trop maigres à Madrid est encouragée par le milieu de la santé. Mais les spécialistes doutent de son efficacité sur l'anorexie et la boulimie qui touchent les ados.

Si l'on en croit les discussions du Café du commerce, la logique serait implacable. Les mannequins seraient toutes maigres. Les adolescentes les admireraient, donc les imiteraient. Elles suivraient des régimes et certaines dériveraient jusqu'à l'anorexie ou la boulimie. Donc, les modèles seraient responsables de ces troubles alimentaires. C.Q.F.D.

Forts de ce raisonnement, les organisateurs du défilé de la Passerelle Cibeles à Madrid ont interdit de podium les mannequins jugés trop maigres dès ce lundi. Cette démarche visant à créer une «mode saine» a été applaudie par de nombreuses associations. L'opération a gagné Milan, où la mairesse Letizia Moratti espère imposer la même censure aux défilés qui débuteront ce dimanche (LT du 18.09.2006). Quant à «l'opinion publique», via les enquêtes et les courriers des lecteurs, elle n'en finit pas de s'indigner du mauvais exemple donné aux adolescentes par les icônes de la mode.

Loin des projecteurs, les spécialistes des troubles du comportement alimentaires (TCA) tirent également la sonnette d'alarme. Selon Patrick Rouget, psychologue responsable des TCA aux Hôpitaux universitaires de Genève, presque 1% des jeunes filles souffrent d'anorexie et 4% de boulimie. Il estime le point culminant à l'âge de 17 ans. A l'Association Boulimie Anorexie à Lausanne, les consultations augmentent de 10 à 15% chaque année. Alors, l'éviction des mannequins maigres, efficace sur l'anorexie des ados?

«Il n'y a pas de lien direct entre la maigreur des mannequins et l'anorexie chez les adolescentes, estime Patrick Rouget. Et Christophe Wüest, porte-parole de l'Association Boulimie Anorexie, de l'appuyer: «Toutes les études actuelles montrent que la maigreur des mannequins n'est pas la cause réelle. Ce modèle pousse les jeunes filles au régime, mais la dérive n'est de loin pas systématique.»

Qu'est-ce qui incite alors des jeunes filles, en moyenne entre 14 et 24 ans, à cesser de s'alimenter? «L'anorexie naît de l'impossibilité à gérer ses émotions», explique Christophe Wüest. Quant au fonctionnement de la maladie, Patrick Rouget détaille que «c'est la quête de la maîtrise de l'esprit sur le corps. Plus l'anorexique a faim, plus elle a l'impression de vaincre et elle devient accro à ce sentiment. Elle nie imiter les mannequins, même si c'est le cas, souvent inconsciemment. Ainsi, les mannequins sont un modèle, qui peut entretenir la maladie, mais pas la provoquer.»

Bien qu'ils s'opposent au raccourci «mannequin égale anorexie», les deux spécialistes soutiennent l'initiative madrilène. «Mais nous manquons d'informations et craignons que ce ne soit qu'une opération marketing qui disparaîtra aussi vite qu'elle est venue, déplore Christophe Wüest. Que va-t-il se passer pour les mannequins recalés? Seront-elles au chômage à 18 ans? Il leur faut un suivi psychologique: être rejeté pour sa maigreur par le système qui vous a imposé ces normes, c'est dur. Elles risquent de vouloir prendre du poids rapidement et, à ce moment-là, de tomber dans le pathologique.»

C'est l'indice de masse corporelle (IMC: poids divisé par la taille au carré) qui faisait foi dans l'exclusion des mannequins à Madrid. S'alignant sur l'Organisation mondiale de la santé, le seuil était fixé à 18, au-dessous duquel l'OMS considère qu'il y a insuffisance pondérale. Mais le critère ne convainc pas Christophe Wüest. «L'IMC n'est qu'une norme. Il ne faut pas stigmatiser, il y a des morphologies maigres, sans qu'il y ait troubles alimentaires.»

Dans le milieu du mannequinat romand, Liane Delapré, directrice de l'agence Liane Models à Lausanne, accueille la nouvelle avec enthousiasme. «Les mannequins très maigres n'y peuvent rien! Ce sont les agences et les couturiers qui les forcent à maigrir.» Faut-il y voir un canon de beauté misogyne, qui bannit poitrine opulente et fesses rebondies? «Certains mannequins ont des corps de petits garçons! En plus, avec leurs cernes, elles ont l'air malades. Je soutiens cette mesure, parce qu'elle protégera les mannequins.»

L'épisode de Madrid est du pain bénit pour les milieux de la santé: il place les TCA au cœur de la polémique. Patrick Rouget: «En Suisse, les troubles alimentaires ne sont pas reconnus, nous sommes très en retard sur les autres pays. Les autorités sont plus concernées par les alcooliques et toxicomanes qui peuvent être un danger. Alors que les anorexiques et les boulimiques ne font du mal qu'à elles-mêmes.»

http://www.boulimie-anorexie.ch

Publicité
Publicité

La dernière vidéo société

Des gadgets à dormir debout

Masque oculaire digital, applications qui mesurent les cycles de sommeil, lunettes filtrantes: la technologie peut-elle vraiment nous aider à mieux dormir? Notre chroniqueur en doute. Son édito en vidéo

Des gadgets à dormir debout

n/a