Nouveau «transfert» dans le paysage universitaire suisse: Martin Beniston quitte l'Université de Fribourg. Hier, le Conseil d'Etat genevois l'a nommé professeur ordinaire de climatologie à l'Institut d'architecture de l'Université de Genève. Arrivant dans une structure existante, le chercheur devrait assumer un rôle dirigeant dans la création du futur Institut des sciences de l'environnement et du développement durable. Cette entité devrait voir le jour d'ici à la rentrée universitaire 2007.

Trinational (anglais, français et suisse), depuis 1996 professeur à l'Alma mater fribourgeoise, Martin Beniston est un spécialiste du réchauffement climatique et de la modélisation du climat. Chroniqueur régulier du Temps, il doit sa notoriété notamment au poste de vice-président d'un groupe de travail du Groupe intergouvernemental sur l'étude du climat (IPCC), qu'il a occupé entre 1992 et 1997.

«Nos recherches seront axées sur les problèmes climats-énergie-centres urbains, avec des contributions aux domaines climat-santé et climat-sécurité alimentaire», confie le professeur, joint à New York, où il engage déjà des premières discussions pour des partenariats avec les universités State et Columbia. «A terme, nous espérons construire un pôle environnement/développement durable dans l'Arc lémanique, avec des synergies avec les institutions ayant leur siège à Genève, telles l'OMM (Organisation mondiale de météorologie) ou l'OMS (Organisation mondiale de la santé).» Le professeur prendra ses fonctions au 1er octobre.