Interview 

Mazarine Pingeot: «La situation dans laquelle Pascale Mitterrand s'est retrouvée m'a bouleversée»

Mazarine Pingeot, écrivaine et professeure agrégée de philosophie, fille de François Mitterrand et d’Anne Pingeot, publie «Se taire», un roman sur le poids du silence et la domination masculine qui fait écho au viol qu’aurait subi sa nièce Pascale

En février 2018, en pleine tempête #MeToo, le magazine français Ebdo affirmait qu’une plainte pour viol avait été déposée dix ans plus tôt contre Nicolas Hulot, pour des faits remontant à l’été 1997. Une affaire classée sans suite en raison du délai de prescription. Dans l’article, le nom de la plaignante était tenu secret, à sa demande. Mais la presse française s’était vite emballée, révélant le nom de Pascale Mitterrand, petite-fille de l’ex-président de la République, alors qu’elle ne souhaitait aucune médiatisation. De son côté, Nicolas Hulot avait déposé plainte pour diffamation contre Ebdo, puis l’avait retirée.

En cette rentrée littéraire, Mazarine Pingeot publie Se taire, un livre aussi délicat que bouleversant sur le poids du silence et les conséquences de la domination masculine. Son héroïne Mathilde, 20 ans, y est victime d’un viol par une sommité adulée du public, qu’elle est contrainte de ne pas dénoncer en raison de son nom. Rencontre.