Japon

Mazda, le fleuron industriel d'Hiroshima

Chez le petit constructeur d’Hiroshima, tout est à échelle humaine, les technologies sont conçues en pensant avant tout au conducteur et même les designers travaillent en partie à la main

Ville martyre, atomisée par la folie des hommes, Hiroshima – «l’île large», en japonais – avait tout pour disparaître. Ou pour renaître de ses cendres transfigurée, ultramoderne, à l’image d’une Brasilia nippone. Elle n’en a rien fait. S’appuyant sur sa sagesse et ses traditions, elle s’est relevée, s’est rebâtie autour d’un dôme de Genbaku volontairement conservé à l’état de squelette de béton et d’acier. Pour ne jamais oublier la folie de la guerre. Et devenir un symbole de paix.

Lire aussi: Droit de polluer: Tesla ne sauvera pas Fiat