2022 aura été une année de contrastes pour les droits des femmes à travers le monde, entre les images du courage des Iraniennes et celles des manifestations qui ont suivi la révocation de l’arrêt Roe v. Wade, qui constitutionnalisait le droit à l’avortement, par la Cour suprême aux Etats-Unis. Ces avancées et reculs ne peuvent se lire indépendamment des contextes historiques qui les ont précédés, et des siècles de lutte des mouvements féministes. C’est précisément cela que l’historienne Michelle Perrot, 94 ans, a étudié tout au long de sa carrière. Ce dialogue entre passé et présent fait l’objet du livre Le Temps des féminismes (Ed. Grasset) paru le 18 janvier, fruit de ses conversations avec l’un de ses anciens étudiants, Eduardo Castillo.