«Dès 1200 mètres d'altitude, on peut encore skier. Ce n'est pas si mal pour la saison», commente Luka Dürr, prévisionniste à l'Institut fédéral pour l'étude de la neige et des avalanches (SLF), à Davos. Même son de cloche du côté de Suisse Tourisme, qui estime que «pour Pâques, c'est une bonne saison» et espère même que l'enneigement actuel «va compenser, dans une certaine mesure, le manque de neige dont cet hiver a souffert».

Stations les plus enneigées

Caracolent en tête de classement des bulletins d'enneigement les stations valaisannes des Quatre Vallées-Mont-Fort (Verbier, Nendaz, Veysonnaz, Thyon, La Tzoumaz), de Belalp, de Champéry-Portes du Soleil, de Vercorin et de Saas-Fee; de Saanen, Rougemont, des Diablerets de Glacier 3000 dans les Alpes vaudoises et de Gstaad; enfin, Saint Moritz et toute l'Engadine dans le canton des Grisons peuvent se targuer d'avoir la quasi-totalité de leurs domaines ouverts. Ainsi, 112 stations affichent des conditions de ski «bonnes ou praticables» sur les 209 que compte le pays.

Avec plus de 80% de ses pistes en fonction, Crans-Montana tire bien son épingle du jeu, malgré ses nombreuses pentes orientées au sud. Aux Diablerets, c'est le glacier qui fonctionne à plein régime alors que la station fermera comme prévu le 15 avril prochain et qu'elle a souffert d'une baisse de fréquentation infondée, due à la «psychose du manque de neige», comme l'observe l'assistant de direction de son office de tourisme, Cédric Fuhrer.

Stations fermées

Sans surprise, les plus mal en point sont les stations jurassiennes et fribourgeoises. Charmey a dû se résoudre à fermer dimanche dernier, après seulement 40 jours de ski sur les 95 habituels, mais attend un nouveau souffle de son centre thermal qui vient d'ouvrir.

Neige ou non, Charmey n'est pas la seule à diversifier son offre. Aussi certaines initiatives originales sont-elles à noter pour ce week-end pascal. A Fiesch (VS), on pourra grimper au col du Grimsel en luge tirée par une dameuse, avant de glisser, seul cette fois, jusqu'à Täsch. Bettmeralp organise son traditionnel «Waterslide Contest», de même que Grimentz: surfeur et skieur chaussent leur équipement pour traverser un bassin d'eau. A chaque passage, la distance d'élan est raccourcie. Qui s'enfonce dans le bassin est éliminé. Au palladium de Champéry, c'est le «Eisstock» qui est à l'honneur. Comprendre, pétanque sur glace. Zermatt propose, elle, son tournoi amateur de bosses international.

Pour vérifier de ses propres yeux l'enneigement et la météo en temps réel, le site internet de Suisse Tourisme actualise chaque jour les bulletins en provenance des différentes stations, et regroupe plus de 200 webcams postées dans les différentes stations*.

En dépit du manque de neige tant décrié cet hiver, Suisse Tourisme s'attend à une augmentation des nuitées de 1, 5 à 2% par rapport à la saison 2005-2006. Grâce à une parité euro-franc suisse favorable et au temps ensoleillé.

*http://www.myswitzerland.com/fr/swisscams/cam_ overview.cfm? city = 0 & channel = 2