A lire toute cette semaine, une série d’anticipation qui tente de décrire l'avenir tel qu'il sera dans un peu moins de trente ans, en 2050. A quoi ressemblera alors notre bonne vieille Terre? Comment les humains interagiront-ils, entre eux et vis-à-vis de l'environnement? Faut-il se réjouir du futur ou au contraire le craindre? Eléments de réponses, du métavers aux bactéries.

Reviendront-ils? Aujourd’hui, en l’an 2050, on ne les entend plus et on ne les voit plus. Ça a commencé sur le Plateau, puis dans le Jura et les Alpes, partout ça a été l’apocalypse. Les abeilles, les orthoptères et les fourmis, il y en avait partout, selon nos grands-parents. «Quand on creusait, on tombait aussitôt sur des vers de terre», qu’ils disaient. La raréfaction voire la disparition des insectes a longtemps été le sujet qui fâche, celui de toutes les émotions et inquiétudes.