Son inspiration première? La nature, la forêt, le terroir de la Côte vaudoise et du pied du Jura, qu’il transpose dans des créations épurées, précises, redoutablement gourmandes. Au Salon du chocolat parisien, son bonbon aux parfums de mandarine et de kumquat jouant sur plusieurs textures dans une coque croquante en forme de noisette a fait fondre la centaine de privilégiés qui l’ont goûté.