Une ville verte. Seattle, située sur la côte Ouest des Etats-Unis, a cette image qui lui colle à la peau. Ses habitants privilégient un mode de vie résolument tourné vers la nature. Désormais, il y a une raison supplémentaire de penser que cette réputation n’est pas usurpée: l’Etat de Washington a officiellement décidé d’autoriser, dès mai 2020, le human composting, qui consiste à transformer les morts en engrais naturel pour respecter l’environnement. C’est le tout premier Etat américain à le faire.

Lire aussi: A Seattle la flamboyante, là où Amazon cherche à imposer sa loi