L’été, ses belles soirées, ses festivités, ses déhanchés, ses… règles de distanciation sociale. Comment, de Lausanne à New York en passant par Ibiza et Berlin, la pandémie redessine-t-elle les contours de nos nuits? Voici ce qu’explore cette série.

Episodes précédents:

Qui a tué le professeur Moutarde avec le chandelier, dans la bibliothèque? C’est cette fourbe de Mademoiselle Rose! Nombreux sont ceux qui gardent un souvenir ému des heures d’enfance passées à jouer au Cluedo. Imaginez maintenant le même concept, mais grandeur nature: une enquête policière à mener en se déplaçant sur les lieux du crime, en dénichant des indices et en interrogeant les différents suspects. Si l’idée vous intrigue, vous aimerez certainement participer à une «murder party», ou «soirée meurtre» en français.

Ce type de réception serait né autour de 1930 en Angleterre. Dans son roman Un meurtre sera commis le…, Agatha Christie use d’ailleurs de ce subterfuge pour installer son histoire: lors d’une murder party organisée dans le village de Chipping Cleghorm, un meurtre – un vrai – est commis. Et ce qui ne devait être qu’un canular se transforme en drame, que l’imbattable Miss Marple sera chargée d’élucider.