Anne Morrow Lindbergh a eu sa propre vie et sa propre gloire, alors qu'elle n'aurait pu avoir que l'épaisseur d'une ombre, épouse soumise du plus légendaires des aviateurs. Née en 1906 dans le New Jersey, au sein d'une famille riche (son père était l'un des responsables de la banque J.P. Morgan & Co.), Anne Morrow a rencontré Charles Lindbergh en 1927. Le jeune aviateur venait alors de traverser en solitaire l'Atlantique à bord du frêle Spirit of St.Louis. L'exploit fera de lui un héros aux dimensions quasi mythiques. Ils se marient deux ans plus tard.

En 1932, le nom de Lindbergh est à nouveau à la une des journaux dans le monde entier, en raison cette fois d'une tragédie. Le fils du couple, âgé de 20 mois, est kidnappé, puis assassiné par un déséquilibré. Durant les premières années de leur vie en commun, Anne Lindbergh accompagne son mari dans ses épopées aériennes, à la recherche de voies commerciales à partir du Canada ou de l'Alaska vers le Japon et la Chine. Elle a été la première Américaine a obtenir une licence de pilote de planeur.

Anne Lindbergh s'est surtout forgée un nom par ses essais, poèmes, mémoires, journaux et romans, populaires en leur temps aux Etats-Unis. Son plus grand succès littéraire date du milieu des années 50, lorsque paraît Gift from the sea, une méditation philosophique sur le statut des femmes au XXe siècle. Le livre est resté pendant 80 semaines dans la liste des best-sellers du New York Times, s'écoulant au total à plus de cinq millions d'exemplaires.

Sympathies pronazies

Pendant la guerre, en 1941, son ouvrage The Wave of the future a été très critiqué à sa parution. Elle écrivait, en accord avec les sympathies pronazies de son mari, que le fascisme n'était que l'effet inévitable d'une «vague du futur» et que Hitler était «un grand homme, à l'image d'un leader religieux inspiré – et en tant que tel plutôt fanatique –, mais en rien intrigant, égoïste ou assoiffé de pouvoir». Anne Lindbergh admettra plus tard avoir été aveugle aux dangers réels du nazisme.

Le couple, qui avait fui les Etats-Unis en 1935 pour échapper à l'hystérie médiatique qui les accablait et mené, dès lors, une vie plutôt nomade, s'est installé dans les années 60 aux Monts-de-Corsier, au-dessus de Vevey. Charles Lindbergh avait acheté un terrain et fait construire un chalet. Le bâtiment était équipé d'un abri anti-atomique et d'un système d'évacuation d'eau sophistiqués. L'aviateur redoutait alors qu'une déflagration nucléaire ne fasse déborder le Léman jusqu'à la mi-pente des Préalpes (cf., Lindbergh par A. Scott Berg, une biographie parue en 1998).

Anne Lindbergh écrivait à proximité, dans un second chalet, lui d'une seule pièce. Au début des années 70, le couple a quitté la Riviera vaudoise pour Hawaii, où Charles Lindbergh est décédé en 1974. Anne Morrow Lindbergh s'est éteinte mercredi dans sa résidence de Passumpsic, dans l'Etat américain du Vermont, à l'âge de 94 ans.