«Ils ignorent tout d’eux-mêmes»

Némo, 14 ans, raconte «Le Labyrinthe», un film de Wes Ball (2014), adapté d’un livre de James Dashner

«C’est l’histoire de plusieurs ados qui sont coincés dans un espace entouré d’un labyrinthe. Tous les mois, un nouvel ado arrive là par une espèce de cage, il ne se souvient de rien, sauf de son nom.

»Pour essayer d’en sortir, le groupe envoie chaque jour des coureurs dans le labyrinthe, pour l’explorer. Les portes s’ouvrent tous les matins, et se referment tous les soirs. Ceux qui n’arrivent pas à rentrer à temps se font tuer par des sortes de monstres qui vivent dans le labyrinthe.

»Un jour, un jeune arrive par la cage, et il est plus déterminé que les autres à s’en sortir. Il est plus curieux, et accepte moins bien les règles que le groupe a fixées. C’est dans son caractère, il n’aime pas quand les choses restent sans réponses.

»Ce qui m’a plu, c’est le côté où ils se retrouvent tous face à eux-mêmes. Ils doivent s’organiser entre eux pour survivre. Chacun doit trouver sa place dans le groupe, et on voit leurs différentes manières de réagir. C’est intéressant, aussi, parce qu’ils arrivent, et ils ne savent rien sur eux-mêmes, ils ne connaissent pas leur histoire. C’est pas pareil que s’ils savaient déjà tout.»