Toyota et PSA (Peugeot-Citroën) affirment qu'il s'agit de trois véhicules différents, chacun reflétant l'identité de sa propre marque. Voilà qui est exagéré: la Toyota Aygo, la Peugeot 107 et la Citroën C1 se ressemblent comme trois gouttes d'eau. Elles partagent moteur, silhouette, plate-forme, dimensions, poids, prix, époque de lancement, usine de production et 92% de pièces. Seuls les optiques, calandres et quelques menus détails différencient les trois petites voitures les unes des autres. L'Aygo, la 107 et la C1 ont d'ailleurs été pourvues de logos surdimensionnés (ovales de Toyota, lion de Peugeot, chevrons de Citroën) pour mieux les distinguer.

Le trio, qui devrait être commercialisé au début de l'été, est le fruit de l'alliance entre Toyota et PSA, qui ont construit ensemble une usine à Kolin, en République tchèque. Les partenaires visent un segment européen, celui des petites voitures urbaines, en pleine progression depuis dix ans (+32%). Ils lorgnent surtout, même s'ils ne le disent pas, sur une clientèle jeune ou moins jeune qui ne veut ou ne peut pas mettre beaucoup d'argent dans une voiture, une clientèle insensible à la mythologie des marques, réfractaire aux options, mais intéressée par un véhicule économique et moderne pour se déplacer.

L'Aygo, la 107 et la C1 suivent la Renault Logan (déjà 40 000 commandes, lancement en Suisse au mois de novembre), et précèdent le projet de «berline simplifiée» de Volkswagen. Autant de voitures européennes à 7500 ou 8500 euros (12 000 à 13 500 francs) qui incarnent une nouvelle génération automobile, désacralisée, fonctionnelle, surtout bon marché.

Avec ses interminables projecteurs en amande, sa grande bouche-calandre et ses feux rouges «bullés», la Peugeot 107 est des trois sœurs de métal celle qui pousse le plus loin la tentative de différenciation identitaire. Elle remplace la Peugeot 106 tout en étant plus courte de 25 cm, ce qui l'aligne sur le gabarit de la Twingo de Renault et ses 3,43 m de longueur. Disponible comme l'Aygo et la C1 en version trois ou cinq portes, la 107 dispose pour sa taille d'une bonne habitabilité, laquelle est toutefois inférieure à la bonne vieille Twingo: les zones de déformation à l'avant du véhicule prennent désormais davantage de place que par le passé.

Les trois citadines seront propulsées par un moteur 1 litre (d'origine Toyota) à essence de 68 ch ou un 1,4 litre HDI (d'origine PSA) diesel de 70 ch. Leur prix de base devrait approcher les 13 500 francs.