Ils ont tout quitté pour vivre dans un van, la planche de surf ou de paddle accrochée au toit, au gré des envies, des mandats (et depuis quelques mois, des ouvertures de frontières). Leur crédo: «Pas besoin d’avoir le compte en banque d’un millionnaire pour vivre comme un millionnaire.» Leur point commun? Ne jamais se poser trop longtemps, un Mac Book pro pour tout bureau. Dans son essai, Les Nouveaux Nomades, toujours ailleurs, partout chez eux (Ed. Arkhê), le journaliste Maxime Brousse nous aide à nous familiariser avec cette communauté qui incarne si bien les aspirations de notre société liquide et mondialisée. Entretien.

Le Temps: Qu’est-ce qui pousse les «nomades» de 2020 à rejeter la sédentarité?