Les genres ne connaissent plus de frontières, les contours de nouvelles formes d'amour se dessinent, de nouvelles façons de «faire famille» émergent. Au tournant de l'an, «Le Temps» explore avec vous le(s) futur(s) de nos identités et de nos relations amoureuses. 

Août 1979. A l’intérieur de Paris Match, une double page s’affiche avec ce titre: «La vague homo: la France atteinte à son tour». Un dossier qui parle de l’émergence du mouvement gay, comme on parlerait de la pandémie aujourd’hui. En photo, deux hommes dansent lors d’un bal, tout de cuir vêtus. L’un d’eux n’est autre que Christian de Leusse.

Aujourd’hui âgé de 74 ans, il se souvient encore de ce coming out forcé et violent – il a poursuivi le journal en justice et gagné. Militant historique du mouvement gay en France, il est encore très impliqué aujourd’hui, notamment à travers l’association Mémoire des sexualités qui vise à offrir aux membres de la communauté LGBT+ une mémoire: celle des mouvements qui les ont libérés, celle des oppressions subies.