Réseaux sociaux

Le pape François déchaîne la «fachosphère»

Suite à un message de paix du pape dimanche, le hashtag #Pasmonpape inonde la Toile 

«Si je dois parler de violences islamiques, je dois aussi parler de violences chrétiennes. Dans presque toutes les religions, il y a un petit groupe de fondamentalistes. Nous en avons nous aussi.» En prononçant ces phrases à son retour des Journées mondiales de la jeunesse à Cracovie dimanche, le pape François s’est attiré les foudres de la «fachosphère».

A lire aussi: Le pape François refuse l’amalgame entre islam et terrorisme

Ces internautes ultraconservateurs à tendance xénophobe ont manifesté leur colère via le hashtag #Pasmonpape.

«Traître», «Antéchrist» et autres insultes ont été relayées par quelques centaines de personnes, certaines l’appelant même à démissionner avec le hashtag #Papedémission.

Mais ces activistes des réseaux sociaux se sont rapidement fait incendier par une grande majorité de la twittosphère.

Depuis son élection en 2013, le pape François soutient les négociations de paix au Moyen-Orient et défend l’intégration des migrants. En mars dernier, il lavait les pieds de onze migrants de confessions chrétienne, musulmane et hindoue près de Rome, témoignant ainsi de la priorité qu’il accorde à l’accueil. A cette occasion, le hashtag #Pasmonpape avait déjà été utilisé.

Publicité