«Apéro-Skype après le clap ce soir? Comme on est confiné en télétravail, rien de tel qu’une fête au balcon pendant la quarantaine.» Si cette phrase vous paraît aujourd’hui compréhensible, il n’est pas sûr que vous en auriez saisi le sens en début d’année. Mais la crise sanitaire actuelle modifie notre langage. Et à situation exceptionnelle, vocabulaire spécifique: petit abécédaire non exhaustif du coronavirus.

Retrouvez nos principaux articles sur le virus


Anosmie Perte de l’odorat temporaire ou permanente. Egalement l’un des premiers symptômes d’une infection au coronavirus. Raison pour laquelle la plupart des gens hument actuellement à intervalles réguliers.


Apéro-skype Aussi appelé «skypéro» ou «whatsappero», l’apéro-skype consiste à partager une boisson en vidéoconférence avec d’autres âmes isolées à défaut de pouvoir le faire dans un bar. Durant la pandémie, se pratique du lundi au dimanche.

Lire aussi: Apéro-vidéo, fête à distance, jeux en ligne: internet nous sauve


Asymptomatique Qui ne présente pas de symptôme. Dans l’entendement actuel des choses, désigne une personne qui pourrait être porteuse de la maladie sans le savoir. Beaucoup de gens aimeraient l’être mais les chiffres scientifiques montrent que peu le sont.


Chloroquine Pour certains, le remède miracle. Ancien antipaludique à base de molécules habituellement prescrites pour certaines maladies auto-immunes, la chloroquine représente un espoir de terrasser le coronavirus, que la science n’a pas encore avalisé faute de preuve.


Clap Originaire d’Italie, le clap vise à montrer sa gratitude envers l’ensemble du personnel soignant en l’applaudissant depuis sa fenêtre. La pratique s’est généralisée dans le monde et vise désormais aussi à remercier tous les autres travailleurs indispensables (employés de supermarché, livreurs, etc.).


Confinement Action de confiner, ou, en 2020, mode de vie d’une moitié de l’humanité. A défaut de disposer d’un vaccin efficace, c’est l’unique moyen de combattre la pandémie pour le moment. Pour certains une bénédiction, pour d’autres un enfer, pour les plus démunis une impossibilité, la mesure restera à ne pas douter très longtemps dans les mémoires.


Coronavirus Sans conteste le mot de l’année. Le terme coronavirus désigne en fait une vaste famille de virus qui doivent leur nom à la forme de couronne qu’ont les protéines qui les enrobent. Celui qui nous embête en ce moment est appelé SARS-CoV-2 et la maladie qu’il provoque, le Covid-19.

Une chronique: Le nom du virus et ce qu’il cache


Courbe Celle qu’on doit aplanir. Selon le graphique vu et revu dans tous les médias, la fameuse courbe désigne une hausse des malades devant être contenue sous une ligne horizontale représentant la capacité du système de santé de chaque pays sans qu’il soit débordé. #flattenthecurve


Distanciation sociale Mesure destinée à ralentir la propagation d’une maladie contagieuse – par exemple le coronavirus – en éloignant les individus les uns des autres. En Suisse, 2 mètres d’écart sont désormais recommandés par l’Office fédéral de la santé publique.


Epicentre Le point où prend naissance la rupture. Habituellement utilisé par les sismologues, le terme désigne actuellement le point chaud de la pandémie de Covid-19 sur Terre. Ces dernières semaines, celui-ci est passé de Wuhan à la Lombardie et sera peut-être bientôt localisé aux Etats-Unis.


Exponentiel Qui augmente de manière de plus en plus rapide. Entendu tous les jours, le terme décrit la hausse impressionnante des cas de coronavirus dans le monde.


Fête au balcon Nouvelle manière de prendre un «bain de foule» virtuel avec ses concitoyens urbains en période de confinement. La fête au balcon invite ceux qui le désirent à écouter, seuls ou en petits groupes (<5), le même programme musical à la même heure depuis sa fenêtre, son balcon ou, pour les plus chanceux, sa terrasse, à défaut de pouvoir se réunir sur la place publique pour le faire. N.B.: la fête au balcon s’accompagne souvent d’un apéro-skype.


Frottis nasopharyngé Action nécessaire au dépistage du Covid-19 qui consiste à introduire un écouvillon (sorte de long Q-Tip) dans le conduit nasal d’un patient jusqu’à atteindre son nasopharynx (à environ 7 centimètres de l’entrée). L’analyse en laboratoire du mucus récolté par ce biais permet le dépistage de la maladie.


Gel hydroalcoolique Solution à base d’alcool permettant un rapide lavage des mains. Inconnu du grand public il y a peu, il est désormais largement répandu et employé dans l’espace privé comme à l’entrée des surfaces commerciales encore ouvertes, où son utilisation est même devenue obligatoire. La Suisse est certainement le seul pays du monde à en avoir produit à base d’eau-de-vie de poire.


Gouttelettes Petites gouttes. Mais surtout l’un des principaux vecteurs de transmission du coronavirus. Si une personne malade tousse ou éternue, ce sont les gouttelettes expulsées qui peuvent infecter les personnes saines aux alentours.


Groupe Anciennement réunion de plusieurs personnes, ce terme définit désormais le nombre exact d’individus en compagnie desquels il est légalement autorisé de se trouver dans l’espace public comme dans l’espace privé (si ce n’est un lieu de vie). En Suisse, ce chiffre est actuellement fixé à cinq. En Allemagne, à deux.


Helicopter money Mesure qui consiste à combattre le ralentissement économique en donnant directement de l’argent aux citoyens d’un pays. Aux Etats-Unis, des chèques de 1000 dollars pourraient ainsi être distribués aux Américains.


Immunodéficience Affaiblissement du système immunitaire qui rend certaines personnes vulnérables aux maladies – et donc au coronavirus. Les immunodéficients sont classés «personnes à risque» (voir définition plus bas).


Incubation Période comprise entre l’infection et l’apparition des premiers symptômes d’une maladie. Encore incertaine, la période d’incubation du coronavirus durerait de trois à quatorze jours.


Masque Objet servant à protéger le visage. En temps de coronavirus, ses modèles médicaux comptent parmi les biens les plus précieux qui soient. Echangés au marché noir, falsifiés, récupérés même s’ils sont périmés ou encore accueillis à l’aéroport sous protection militaire, les masques sont également devenus un accessoire de mode prisé des influenceurs.


Mobilisation Opération qui a pour but de mettre une armée ou une troupe sur le pied de guerre. En Suisse, la crise sanitaire actuelle a débouché sur la plus large mobilisation depuis la Deuxième Guerre mondiale: 8000 soldats ont été appelés par SMS pour prêter main-forte aux cantons dans les domaines sanitaire, logistique et de la sécurité.


OFSP Office fédéral de la santé publique. Totalement inconnu du grand public jusqu’à début mars, l’OFSP est devenu le service administratif le plus médiatisé du pays. Il est étroitement associé à un homme: Daniel Koch, chef de la section des maladies transmissibles de l’office.


Pandémie Propagation mondiale d’une nouvelle maladie. Longtemps qualifiée de simple épidémie, la crise du Covid-19 a été classifiée sous la catégorie «pandémie» le 11 mars dernier. Dans le monde, 177 pays (sur 198 reconnus par l’ONU) sont actuellement touchés par celle-ci.


Pangolin Petit mammifère couvert d’écailles peuplant les régions tropicales et équatoriales d’Afrique et d’Asie du Sud-Est. Jusque-là surtout connu pour son braconnage intensif à destination des marchés asiatiques de médecine traditionnelle, l’animal est suspecté d’être l’hôte qui a permis au coronavirus de se transmettre de la chauve-souris à l’homme. Cette qualité pourrait paradoxalement sauver l’espèce de l’extinction.


Personne à risque Tout individu de plus de 65 ans ou souffrant d’une maladie de type cancer, diabète, immunodéficience, hypertension artérielle, maladie cardiovasculaire ou maladie chronique des voies respiratoires.


Prêts relais Il y a quelques semaines, le terme semblait d’un autre âge bancaire. Il est aujourd’hui plus que jamais d’actualité. Dans l’urgence, les banques et les autorités suisses ont mis sur pied un grand système de crédits. 20 milliards de francs de prêts à disposition immédiate des entreprises suisses asphyxiées par les paralysies que l’Etat se charge de garantir et que les banques se chargent de distribuer.


Quarantaine Isolement en cas de suspicion de maladie contagieuse pour empêcher sa propagation. Dans le cas de l’actuelle crise du coronavirus, l’OFSP recommande d’éviter tout contact avec d’autres personnes pendant une période de dix jours. A noter qu’un cocktail a récemment été créé pour honorer le terme désormais mondialement célèbre: le quarantini.


Récession Ralentissement ou fléchissement de l’activité économique. En Suisse, les arrêts en cascade de branches économiques entières en raison de la pandémie de Covid-19 pourraient se traduire par une baisse du produit intérieur brut de l’ordre de 1,5% en 2020.


Respirateur Appareil médical qui vise à assurer une ventilation artificielle des poumons à un malade souffrant d’insuffisance respiratoire. Comme le coronavirus remplit l’appareil respiratoire de mucus, ces machines, qui viennent à manquer dans la plupart des hôpitaux, font actuellement partie des biens les plus demandés du monde.


Situation extraordinaire Période temporaire durant laquelle la loi sur les épidémies confère au Conseil fédéral des pouvoirs supplémentaires lui permettant d’édicter des mesures urgentes au niveau national. La Suisse est entrée dans ce régime le 16 mars.


Super-propagateur Personne infectée qui transmet le virus à un nombre élevé d’autres individus. Un super-propagateur n’est pas forcément plus contagieux que les autres mais contamine beaucoup de gens par son comportement irresponsable ou sa propre ignorance d’être infecté.


Télétravail Activité professionnelle à distance. Anciennement l’apanage d’un petit nombre de travailleurs, cette habitude s’est répandue au cours de la crise sanitaire à l’ensemble des activités permettant sa pratique.


Vidéoconférence Conférence en ligne. Anciennement relativement confidentielle, sa pratique en temps de coronavirus s’est désormais elle aussi généralisée. Elle permet de découvrir l’intimité insoupçonnée de ses collègues.


Wuhan Capitale de la province du Hubei, en Chine. Inconnue du grand public jusqu’à l’épidémie de Covid-19, cette mégapole – plus précisément son marché aux animaux – constitue le point de départ de la crise sanitaire mondiale que nous vivons.

Lire aussi: Comment la Chine a laissé échapper le coronavirus