Le succès des Journées mondiales de la jeunesse, ouvertes mardi dernier, se confirme de jour en jour. Les estimations sur la participation ont dû être revues à la hausse. Alors que les organisateurs avançaient le chiffre de 500 000, ce sont près de 700 000 pèlerins qui ont acclamé Jean Paul II sur les places de Saint-Jean-de-Latran et de Saint Pierre. Dimanche, le campus universitaire de Tor Vergata devrait accueillir entre 1,5 à 2 millions de personnes.

Environ 1000 jeunes Suisses participent aux JMJ. Pourquoi sont-ils venus? Nous avons posé la question à quatre Romands. L'envie qui prédomine nettement est celle de rencontrer d'autres jeunes avec qui partager la même foi, parfois difficile à exprimer dans la vie quotidienne. Le pape fait l'unanimité. Plus étonnant, les principes moraux qu'il affirme sont acceptés par ces jeunes Romands, et appliqués. Ils sont contre l'avortement, mais se veulent tolérants. L'homosexualité ne semble pas poser de problème particulier, même ils n'apprécient pas les Gay Prides, perçues plutôt comme une provocation. Et puis, surprise, quelques protestants se sont joints aux catholiques.