Marie Trintignant était toujours plongée dans le coma mardi à l'Hôpital universitaire de Vilnius (Lituanie) où l'actrice française se trouve après une violente dispute au cours du week-end avec son compagnon, considéré comme suspect par la police. Le père de l'actrice, Jean-Louis Trintignant, 72 ans, est arrivé la veille au soir en compagnie d'autres membres de la famille pour se rendre au chevet de sa fille âgée de 41 ans. Quant au compagnon de l'actrice, le chanteur de Noir Désir, Bertrand Cantat, il a été interrogé par la police, au sujet de la violente dispute présumée qui se serait produite tôt dimanche à l'hôtel Domino Plaza de Vilnius. Il a été placé en garde à vue.

Marie Trintignant a subi une première intervention chirurgicale dimanche pour alléger la pression sanguine dans son cerveau causée par une hémorragie cérébrale. Mardi matin, une seconde opération a été pratiquée et le Dr Robertas Kvascevicius a simplement indiqué qu'elle était toujours dans le coma. Mais le neurochirurgien français Stéphane Delajoux, qui a assisté le Dr Kvascevicius lors de la nouvelle opération mardi, s'est montré pessimiste. «Malheureusement, je pense que ses jours sont comptés», a-t-il dit sur RTL.