«L’enseignement fondamental de ces savoirs, qui nous accompagnent depuis la nuit des temps, porte sur le contrôle. Depuis trop longtemps, notre civilisation cherche à maîtriser son environnement par la domestication des plantes, des animaux, des hommes et aujourd’hui des maladies, du climat et de nos gênes. Cette soif de contrôle pourrait-elle nous amener, à terme, à notre perte? La question est légitime.