Les écoliers suisses sont meilleurs en mathématiques qu'en lecture. Le verdict de la dernière étude PISA (Programme international pour le suivi des acquis des élèves), réalisée en 2006, n'est pas une surprise: il confirme les tendances déjà enregistrées en 2000 et 2003. Si l'on ajoute le résultat relatif aux sciences naturelles, qui a été porté à la connaissance du public jeudi dernier, on obtient cette image des jeunes Helvètes: excellents en maths, bons en sciences naturelles et suffisants en lecture.

Mais attention: cette carte postale plutôt flatteuse reste à confirmer. Le classement révélé dimanche dans la NZZ am Sonntag, qui reprenait une information de la Stuttgarter Zeitung, est incomplet. Il ne concerne que les 33 pays de l'OCDE. Or PISA - une étude menée sous l'égide de l'OCDE pour évaluer les compétences des élèves en fin de scolarité obligatoire - a ausculté les connaissances d'écoliers de pas moins de 57 pays industrialisés au total. Les résultats officiels seront présentés mardi. Avec une performance d'ensemble de 530 points, notre pays occupe néanmoins pour l'instant un excellent quatrième rang en mathématiques, derrière la Finlande (548), la Corée du Sud (547) et la Hollande (531), mais bien avant l'Allemagne (504), la France (496) ou l'Italie (462). Ce résultat marque une légère progression par rapport à 2003, année où les Suisses avaient récolté 527 points.

En ce qui concerne la lecture, la Suisse fait du surplace, avec un total de 499 points (11e rang provisoire), qui reste inchangé par rapport à 2003. C'est beaucoup moins bien que la Corée du Sud (556), la Finlande (547) ou le Canada (527), mais c'est mieux que l'Allemagne et le Royaume-Uni (495), la France (488) ou l'Italie (469).

Pour mémoire, les Helvètes se sont classés en 16e position de PISA 2006 dans le domaine des sciences naturelles, avec 512 points. Derrière la Finlande (563), Hongkong (542) et le Canada (534), mais devant la France. Les données de l'étude PISA comparant les résultats obtenus par les élèves des différents cantons suisses sont attendues pour le printemps 2008.