Société

Le plant Robert, dernier cépage autochtone élevé dans Lavaux

Le plant Robert est le seul cépage autochtone élevé encore aujourd'hui à Lavaux. Un demi-siècle avant que chasselas et gamay ne s'imposent, un traité de viticulture vaudoise vantait en 1911 le caractère rustique et l'aptitude au vieillissement de ce vin rouge aux origines aussi lointaines que mal connues. De Cully à Grandvaux en passant par Chenaux, seuls quatre vignerons produisent en quantité fort limitée cette étonnante spécialité, toujours pas reconnue comme telle par les scientifiques de la vigne…

Adossé au vieux pressoir de son Domaine de la Mouniaz, à Chenaux, Philippe Monnier raconte comment son père, Pierre, aidé d'un autre Monnier de Cully, Robert, ont retrouvé le légendaire plant Robert dans le parchet d'un vieux vigneron du nom de Paley. A force de greffes et de patience, les deux pionniers sont parvenus à sélectionner une souche assez stable, et le premier millésime est sorti de leur cuve en 1976. La commune de Cully, par l'intermédiaire de son municipal viticulteur Jacques Monnier (encore un!), ainsi que le producteur de Grandvaux Henri Chollet n'a pas tardé à s'intéresser au cépage réhabilité, et tous quatre y consacrent aujourd'hui une part de leur domaine. Marginale, il est vrai.

Car le plant Robert, dont l'étymologie renverrait au mot dérober (rober en vieux français), nécessite un rendement assez faible (800 à 900 gr/m2) et son élevage reste très exigeant: «Ce cépage s'abâtardit très rapidement par mutations spontanées, note Philippe Monnier; et il convient de le surveiller continuellement.» Une des raisons, sans doute, pour lesquelles la Station fédérale de recherches agronomiques refuse de l'homologuer, estimant qu'il s'agit seulement d'une lointaine dégénérescence du gamay. Force est de constater en tout cas que le plant Robert produit un vin très différent de son hypothétique cousin: vigoureux et robuste, apte au vieillissement, «avec ce parfum très marqué de petits fruits macérés, façon rumtopf», commente le vigneron de Chenaux. Un vin qui fait entrer Lavaux dans la cour des grands rouges.

O. D.

Philippe Monnier, La Mouniaz, 1603 Chenaux. Tél: 021/799 24 07.

Publicité