Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Près de Miratovac, en Serbie, en janvier dernier: porter un bébé en marchant, qui plus est des centaines de kilomètres, c'est épuisant.
© ARMEND NIMANI

Un jour, une idée

Des porte-bébés pour les familles sur la route des Balkans

Sophia Mighali et Mirko Weber organisent, avec l’aide d’un réseau de volontaires dans les villes romandes, une récolte de ces accessoires et autres écharpes de portage dont les Suisses n’ont plus l’utilité

Les images qui nous parviennent en disent assez. Les familles débarquées de la mer, en marche vers l’espoir d’une meilleure existence, n’ont souvent plus rien. Pas de porte-bébé, par exemple, un accessoire pourtant essentiel pour parvenir au bout des milliers de kilomètres de la route des Balkans. Tous les parents ayant tenu dans leur bras un bébé plus d’un quart d’heure imaginent l’effort, les crampes.

Sophia Mighali, sage-femme indépendante, et son conjoint, Mirko Weber, font partie des gens qui jonglent entre boulot-enfants-dodo, mais pour qui aider les migrants est un appel qu’ils ne peuvent ignorer. Avec l’aide d’un réseau de volontaires dans les villes romandes, ils récoltent des porte-bébés et des écharpes de portage dont les parents suisses n’ont plus l’utilité.

Lire aussi:  La route des Balkans se ferme aux migrants

A partir d'une idée d'outre-Sarine

Ces accessoires seront transportés et distribués le 17 avril prochain au port du Pirée à Athènes, puis à Lesbos ou à Chios par une équipe de bénévoles préalablement formée aux techniques de portage d’enfant, notamment par des sages-femmes exerçant à Genève. Cette action se calque sur le modèle de trois mères alémaniques à l’origine du projet Babytragen für Menschen auf der Flucht, débordées par leur collecte outre-Sarine.

«Nous invitons également toute personne qui se rend en Grèce à nous solliciter pour ajouter une valise à ses propres bagages. Sa transmission à l’aéroport d’Athènes peut être facilement organisée avec des partenaires locaux», précise Mirko Weber. La liste des points de dépôts figure sur le groupe Facebook consacré au projet. Toutes personnes motivées à en créer d’autres dans les régions non encore couvertes, notamment Valais, Jura, Neuchâtel, Fribourg-ville sont les bienvenues.

Groupe Facebook «Offrez vos porte-bébés aux familles sur la route des Balkans».

Publicité
Publicité

La dernière vidéo société

Des gadgets à dormir debout

Masque oculaire digital, applications qui mesurent les cycles de sommeil, lunettes filtrantes: la technologie peut-elle vraiment nous aider à mieux dormir? Notre chroniqueur en doute. Son édito en vidéo

Des gadgets à dormir debout

n/a