Dès le 16 juillet, date anniversaire du décollage d’Apollo 11 à Cap Canaveral, le site WeChoseTheMoon diffuse entre autre du contenu audio, permettant aux internautes de revivre chaque étape de la mission. L’Administration nationale de l’aéronautique cherche ainsi à donner un coup de jeune à cet événement historique et mobilise toutes les nouvelles technologies pour y parvenir. Des alertes postées sur Twitter rythment ainsi les temps forts de la mission spatiale, des préparatifs à l’alunissage: «On vient juste d’apprendre que Neil Armstrong sera le premier homme à marcher sur la Lune. Confirmation.» ou encore «Le compte à rebours Apollo 11 commence.»

Une reconstitution très réaliste de la célèbre épopée spatiale permettra notamment le 20 juillet de suivre cet événement de manière inédite, grâce à un mixage sophistiqué des enregistrements de la NASA de l’époque. «Il sera possible de voir et d’entendre bien plus de choses que ce que les téléspectateurs ont pu observer en 1969. Aucun média n’a jamais couvert l’événement de cette manière, minute par minute, pendant les quatre jours de la mission», explique Tom McNaught, qui travaille sur le projet.

Les vidéos restaurées

La NASA a par ailleurs présenté jeudi des vidéos restaurées de la mission Apollo 11, qu’elle présente comme étant de meilleure qualité que les originales. Mais l’agence spatiale américaine a dans le même temps confirmé que les enregistrements originaux avaient eux bel et bien été effacés comme on le redoutait depuis quelques années.

En 2006, l’agence spatiale américaine avait en effet reconnu ne pas savoir où se trouvaient les enregistrements vidéo originaux de la mission Apollo 11. Au bout de trois ans de recherches, un ingénieur de l’agence a fini par découvrir que certains supports avaient tout simplement été effacés magnétiquement et réutilisées pour des raisons d’économie.

Heureusement, des copies en bon état ont été récupérées, notamment dans les archives de la chaîne de télévision CBS. Les images restaurées de façon numérique montrent dans une définition largement améliorée les scènes du 21 juillet 1969. Un aperçu de ces images, débarrassées du grain de la retransmission d’origine, est disponible sur le site de la NASA.