Alors que leurs rangs sont clairsemés tout au long de l’année, les églises continuent de faire le plein au soir du 24 décembre. A la cathédrale de Genève, ce ne sont pas moins de 1000 personnes qui sont attendues, contre une petite centaine aux cultes du dimanche. Même son de cloche dans les petites paroisses, à l’instar par exemple de l’église de Môtier-Vully (FR), habituée à une trentaine de paroissiens en temps ordinaire et qui se prépare à accueillir plus de 100 personnes pour Noël. Autant dire que l’enjeu, ce soir-là, est considérable pour les Eglises.

Lire aussi: Comment réapprendre à s’émerveiller à Noël (et après)