Un premier procès, et une première reconnaissance de culpabilité. Après quatre jours de délibérations, les 12 jurés du procès d’Harvey Weinstein ont reconnu l’ex-producteur coupable de viol et d’agression sexuelle à New York. Hautement symbolique, ce verdict, considéré comme le premier depuis l’émergence du mouvement #MeToo, était très attendu, en premier lieu par les victimes d’Harvey Weinstein.

Lire aussi: Harvey Weinstein en prison pour viol et une nouvelle ère pour #MeToo

«Aujourd’hui est un jour fort et un immense pas en avant dans notre guérison collective», salue Rose McGowan sur Twitter. L’actrice a été l’une des premières femmes à dénoncer publiquement le fondateur de la société Miramax pour un viol en 1997. Elle s’était présentée à l’ouverture du procès pour soutenir les victimes dont elle a aussi souligné le courage: «Je suis fière des femmes courageuses qui ont témoigné, elles ont éliminé un monstre de la surface de la terre. Merci au procureur et au jury qui ont dit stop. Merci au public d’avoir examiné les choses plus en profondeur. Je peux enfin souffler.»

Un verdict jugé insuffisant

Sur les réseaux sociaux, de nombreux internautes ont également salué le verdict. Mais les Silence Breakers, un groupe de femmes victimes d’agressions sexuelles, l’ont aussi qualifié de «décevant» lors d’une conférence de presse. S’il a été déclaré coupable pour deux chefs d’inculpation, Harvey Weinstein a aussi été jugé non coupable du viol d’Annabella Sciorra, ainsi que de la circonstance aggravante de comportement «prédateur».

«C’est bien que Weinstein soit déclaré coupable, mais de seulement la moitié des chefs d’accusation donc il va pas prendre perpète, au max il a 25 ans ET on sait tous qu’il va sortir au bout de 8 mois parce que «son état de santé est critique», pointe @raisinsex. Sans circonstance aggravante, Harvey Weinstein échappe à la prison à perpétuité, mais risque jusqu’à 29 ans d’emprisonnement au total. Sa peine doit être fixée le 11 mars prochain.

Lire aussi l'interview: Geneviève Fraisse: «On entre dans l’ère de l’histoire faite avec les femmes»

Harvey Weinstein présenté comme affaibli

Dans l’attente de la sentence, l’ex-producteur devait séjourner à la prison de Rikers Island. Il a cependant été amené dans un hôpital de New York après s’être plaint de douleurs à la poitrine. Depuis le début de son procès, Harvey Weinstein était apparu marchant avec difficulté, appuyé sur un déambulateur.

De nombreux internautes ont ironisé ou exprimé leurs doutes sur son état de santé réel. «Harvey Weinstein utilise toutes les excuses pour ne pas aller à Rikers Island et je ne le blâme pas», estime @sheikfur. Pour d’autres, ce transfert à l’hôpital est un traitement de faveur pour échapper à la prison. L’actrice Rosanna Arquette, qui a fait partie des premières à témoigner contre le producteur, a également commenté cette nouvelle sur Twitter, faisant référence à une phrase qu’il aurait prononcée en apprenant le verdict: «Je suis innocent, je suis innocent. Comment un truc comme ça peut arriver aux Etats-Unis?»

Malgré tout, cette première reconnaissance de culpabilité est vue comme un jalon par les plus optimistes. Elle pourrait servir de jurisprudence pour de futurs procès ou d’appui pour soutenir d’autres victimes, comme l’espère Rosanna Arquette:

Beaucoup d’internautes et de militantes rappellent que ce premier procès n’est pas une conclusion au mouvement #MeToo, mais que cette décision judiciaire doit faire évoluer l’ensemble de la société sur la question des agressions sexuelles. L’avocate d’Harvey Weinstein, Donna Rotunno, a annoncé son intention de faire appel de cette première décision. Il doit aussi faire face à une autre inculpation pour deux agressions sexuelles à Los Angeles. Aucune date n’a été fixée pour ce nouveau procès.