Au terme de «punition», la loi sur l’enseignement scolaire obligatoire (LEO) du canton de Vaud préfère celui de «sanction disciplinaire». A Genève également, il est question de sanctions et d’«interventions pédagogiques». Nos voisins français continuent pour leur part à faire la distinction entre punition et sanction. La première étant «une mesure prise à l’encontre de l’élève en cas de manquement mineur à ses obligations ou en cas de comportement perturbateur», tandis que la seconde «a pour objet de punir un manquement grave ou répété aux obligations de l’élève».