La question

La question du dimanche: Pourquoi s'émerveiller?

Réponse de Belinda Cannone, romancière et essayiste, professeure à l’Université de Caen, qui a écrit entre autres «S’émerveiller», paru aux Editions Stock

A mon sens, notre capacité à nous émerveiller est importante pour trois raisons. J’ajoute à nous émerveiller du monde modeste, parce que admirer le Musée de Bilbao ou le Mont-Saint-Michel ne demande pas de disposition intérieure particulière, l’objet étant déjà émerveillant. L’émerveillement face à ce que j’appelle le monde modeste – un reflet de lumière, un animal qui passe, un être qu’on aime – résulte d’une disposition à bien voir, à être réceptif, à regarder le monde, vraiment.

Cela demande d’être à la fois concentré en soi-même et le regard jaillissant vers le monde, en utilisant toutes ses facultés, attention, vigilance – le tout avec une certaine lenteur. Cette qualité de présence se révèle positive pour nous-mêmes et notre façon de traverser les jours, comme un temps d’arrêt dans la course quotidienne à la surface des choses.

S’émerveiller a aussi la vertu de nous mettre en relation avec l’altérité. Avec les autres personnes, mais aussi avec la nature, l’univers tout entier, le cosmos. Le développement personnel a trop tendance à nous ramener à nous-mêmes, alors que je trouve intéressant de mettre en lumière le fait que nous sommes en relation avec tout ce qui est non-moi – que nous sommes d’abord des êtres en relation.

Finalement, s’émerveiller relève d’une passion positive au contraire de toutes les passions tristes, au sens classique du terme. Si on en est capable, on sera plus difficilement triste, égoïste, négatif. Sans pour autant devenir un imbécile heureux, cultiver l’émerveillement nous place dans une disposition positive à l’égard de ce qui nous entoure.

Enfin, dans cette période particulièrement enténébrée et inquiétante pour toutes sortes de raisons allant de la politique à l’écologie, s’émerveiller permet de donner l’élan favorable à la mise en œuvre d’un rapport personnel et collectif positif au monde.


De précédentes questions

Publicité