– Vous entrez dans le Larousse, rédigez votre notice.

– Candidat au Conseil d'Etat.

– Qui êtes-vous d'autre?

– Un mari et un père de famille.

– Le moment chaud de votre été?

– Mon discours du 1er Août à Veyrier. Un moment émouvant, dans ma commune d'origine.

– L'indice de votre crème solaire?

– Le même que celui de mes enfants. C'est pour ça que je ne bronze pas assez.

– Votre héros dans la vie réelle?

– Sebastian Coe.

– Devant qui vous inclinez-vous?

– Celui ou celle qui me convainc que j'ai tort.

– Aimeriez-vous être votre enfant?

– Question difficile… Je dirais oui. Je leur poserai la question dans vingt ans.

– Le talent dont la nature vous a privé?

– Chanter. Mon autoradio en sait quelque chose.

– L'âge de votre vie que vous aimeriez revivre?

– Je suis trop jeune pour avoir de telles envies.

– La plus belle fois où vous vous êtes dit: «La vie vaut la peine d'être vécue»?

– Je me dis ça quand je me sens en symbiose avec la nature: promenade en forêt, paysage de montagne, superbes fonds marins.

– L'humanité se divise en deux catégories, lesquelles?

– Les femmes et les hommes, quoique.

– A quoi reconnaît-on la plus belle femme du monde?

– Elle a une couronne sur la tête.

– La partie la plus attirante de votre corps?

– A vous de me le dire.

– Chirurgie esthétique, qu'est-ce que vous vous faites opérer?

– Je gomme ma ride du lion, entre les yeux, qui me donne l'air sévère.

– L'invention qui a changé le XXe siècle?

– Le nazisme.

– Votre souhait pour le XXIe?

– Qu'on arrive, à l'échelle planétaire, à trouver le bon équilibre entre le développement économique et social et la protection de la nature.

– Cornet glacé: vous sucez, vous léchez, vous mordez?

– Je lèche lentement.

– Qu'êtes-vous certain d'aimer toujours?

– Mes enfants et la liberté.

– Le mot le plus fréquent dans votre bouche?

– Projet.

– Trois mots qui disent la Suisse?

– Petite, multiculturelle, privilégiée.

– Pour ou contre le Cenovis?

– Pour, mais uniquement pour ce qu'il représente en tant que produit bien suisse.

– A quoi avez-vous renoncé?

– A aller courir trois fois par semaine.

– La dernière chose que vous avez perdue?

– Un tee-shirt, à la plage.

– Un livre pour la vie?

– «Black Dahlia» de James Ellroy, en anglais.

– A quoi ne résistez-vous pas?

– A un fondant au chocolat.

– Quelle musique pour accompagner votre dernier soupir?

– Pink Floyd.

– Votre devise?

– Ça va aller.

– L'être que vous aimeriez soumettre à ce questionnaire?

– Ma mère.