Même si des fées s'affairent dans le logis, la cuisine est réservée exclusivement aux sorcières. Vieux grimoires. Marmite géante. Bocaux poussiéreux. Chapeau pointu et ustensiles biscornus. Un terrain d'expérimentation qui n'a de frontières que celles de l'imaginaire, car recette et magie sont indissociables. Une marque de condiments en a même fait son succès. Sans ingrédients secrets, les mets manquent de caractère. Et sans formule de cuisine moléculaire, inutile de se risquer à transformer une carotte en bulle de chewing-gum flottante.

Tord Boontje - un des plus féeriques designers - a conçu une collection dédiée au savoir-faire des sorcières. Witches Kitchen comprend des marmites noires en terre cuite, des tabliers à frange, des gants en patchwork et un set d'ustensiles en bois.

Parmi ces étranges accessoires, des doigts aux ongles pointus pour brasser la salade, des louches pour tout remuer, des cuillères pour goûter, sans oublier un poignard pour transpercer le cœur du homard. Chaque objet est réalisé à la main par des artisans du Guatemala. Une initiative de la marque Artecnica, qui entend faire le pont entre l'artisanat local dans des pays défavorisés et le design contemporain.

Un coup de baguette magique noble et courageux à l'heure des diktats de la production de masse. Dixit la sorcière bien-aimée.

Witches Kitchen, environ 950 francs, en vente en Suisse dès juillet 2008. Renseignements sur http://www.artecnicainc.com ou par mail: ella@artecnicainc.com