A la nuit tombée. Dans un coin de la chambre à coucher. Les pantalons d'un côté. Les robes de l'autre. Et plein d'autres vêtements qui se livrent un combat imaginaire. Mister Lui tient au pli parfait de ses pantalons, et à suspendre ces derniers soigneusement. Alors que Frau Elle prend un malin plaisir à envoyer valser ses tenues en soie infroissable sur la pyramide textile constituée par ses autres habits précédemment abandonnés...

Inspirée par ce type de scènes de la vie d'un ménage, la designer danoise Cecilie Manz a conçu des pièces de mobilier sculpturales et poétiques qu'elle souhaite avant tout fonctionnelles. Pour réconcilier les tempéraments opposés, elle a créé le «clothes tree», présenté dans l'exposition Mindcraft au Salon du meuble de Milan. En fonction de l'humeur, les atours peuvent y être jetés en boule ou suspendus avec un cintre. Vu le nombre de branches de ce porte-habits en bois de frêne, aucun risque d'empiéter sur le territoire vestimentaire de l'autre. Chacun peut se regarder vivre, amoureusement, tout en laissant libre cours à ses petites manies. Voire à ses talents d'artiste de la suspension textile.

«Clothes Tree». Edité par PP Moebler. Dimension: 105 x 75 x 153 cm. Env. 1200 francs. En vente notamment chez Meubles & Cie à Genève: 022/311 70 50.