Dormir à l'étuvée. C'est un peu ce que vivent chaque printemps-été les allergiques aux pollens. Lorsqu'on est sensible à ces particules en suspension dans l'air, passer ne serait-ce qu'une nuit avec les fenêtres grandes ouvertes est absolument proscrit. Sous peine de: 1) éternuer toute la nuit (et dieu sait si les conjoints apprécient) et 2) se réveiller au matin avec les yeux mi-clos, injectés de sang, et gonflés comme des airbags. Sans parler, évidemment, du nez qui coule et des élégantes rougeurs qui en résultent.

Mais il existe des moyens pour passer la nuit autrement que dans un autocuiseur. En la matière, le filtre anti-pollen de Tesa est parfaitement indiqué. L'accessoire ressemble fort à une moustiquaire. Il se fixe directement à l'encadrement d'une fenêtre par un système de bandes auto-aggripantes (des scratchs, quoi.) L'objet est un simple panneau de textile, mais tissé de façon savante: sans occulter la lumière, il laisse passer l'air tout en bloquant 87% des pollens, et même durant les plus âpres périodes (les fameux pics). Le filtre ne contient d'ailleurs aucune substance chimique. La Fondation européene pour la recherche sur les allergies lui a récemment décerné son label de qualité. De quoi dormir tranquille, et au frais.

Filtre Anti-Pollen Tesa Protect. Prix conseillé: de 43,90 à 59,30 francs. http://www.tesa.ch