Des lèvres écarlates tendues au grand jour. Des insectes bourdonnants. Des bourgeons gonflés de sève. Le spectacle du printemps reconduit avec une grâce immémoriale ses libertinages botaniques. Le sexe des arbres, un petit livre édité par La Salamandre, décortique avec précision les stratagèmes mis en œuvre par les arbres en fleur pour se reproduire.

De la fragile naissance, sous la neige, des bourgeons du hêtre à l'éclosion des étamines, pistils et pétales au sommet du géant immobile, la nature est en marche. Plus tard, dans le silence, les fleurs se rencontreront par insectes et vents interposés. Dans leur infinie diversité, la beauté de ces végétaux est saisie par l'objectif du photographe Gilbert Hayoz. Deux saisons lui auront été nécessaires pour réunir ces clichés de frênes, de charmes et d'ormes en fleur. Les couleurs éclatent, les formes étonnent, l'infiniment petit déploie ses secrets. Quant aux textes, ils ont été rédigés par deux biologistes, Bernard Messerli et Julien Perrot; ils invitent à la rêverie plus qu'à la leçon de choses et c'est tant mieux.

Déjà éditeurs depuis vingt-cinq ans de revues sur la nature pour les adultes et les enfants, l'association suisse La Salamandre diversifie toujours plus ses activités. Après Un amour de coccinelle, Le sexe des arbres est leur deuxième ouvrage cultivant la fibre d'une nature joyeusement polissonne.

Le sexe des arbres, Ed. La Salamandre, Romain Page. 19.90 fr.