Ça chauffe enfin sous la robe des prêtres. Honni soit qui mal y pense. Car les églises sont des édifices mal commodes à chauffer. Et à l'heure où tout le monde s'inquiète du réchauffement de la planète, ce n'est pas le moment de faire des folies pour améliorer le confort de quelques degrés. Un ingénieur allemand, Martin Sandler, catholique pratiquant et écologiste convaincu, vient de lancer la soutane thermique. Pièce de haute technologie extra-légère, elle est confectionnée dans un tissu enduit d'une couche qui réverbère la chaleur du corps. C'est Work qui nous l'apprend, l'hebdomadaire alémanique des syndicats, qui ne fait pas de différence entre un employé de Dieu et les autres.

L'ingénieur, spécialiste en techniques de chauffage, n'en est pas à son premier coup. Las de se geler dans l'église de son village en Bavière, il a installé des coussins électriques chauffants sur les bancs. Ce mode de chauffage s'adapte à la fréquentation, car il ne développe ses effets qu'avec le poids de la personne assise. L'église reste à peine tempérée, ce qui vaut mieux d'ailleurs pour les fresques et les orgues. Vu le succès de son système, Martin Sandler l'a fait breveter et le produit en série.

http://www.efg.de